mercredi 25 juin 2008

Chaîne alimentaire

Franchement, si je participe à cette chaîne, c’est vraiment par amitié pour Sèb : Il semble déjà bien me connaître puisque effectivement, comme il l’a bien senti : je suis ravi. Cela tombe un peu mal en plus ; période où mon laptop est un peu down. Que cela ne tienne, bien que le sujet ne soit guère intéressant en ces temps où je mange plus debout qu’assis, voici quelques détails sur la vie trépidante de mes habitudes alimentaires.

Bon, pour commencer : le règlement
· mettre le lien de celui qui m’a refilé ce truc : http://linkiseb.com/
· mettre le règlement sur mon Blog
· répondre aux six questions suivantes
· taguer quatre personnes à la fin du billet en mettant leur lien
· avertir directement sur leur Blog les personnes taguées.

1 - un aliment ou produit que je n’aime pas du tout :
Les blettes, cardons et autres produits dérivés. Je ne sais pas comment on peut manger ça. Franchement, j’ai fait des efforts auprès d’amis sachant soit disant les cuisiner d’une façon « unique et inédite » se vantant prématurément d’un résultat pouvant me faire changer d’avis sur ce que certains considère comme un légume, mais cela se solde tout le temps par une soupe à la grimace.
2 - mes 3 aliments favoris
Les pâtes, que je mangerais sur la tête d’un galeux, à toutes les sauces et quels que soient leurs formes, leurs couleurs, l’accompagnement.
Les pommes de terre, comme mon ami tagueur, en gratin, à l’eau, sautées (elles au moins), etc. etc. etc.
Le canard (désolé pour les végétariens et autres amis de la nature) de préférence en magret et pas trop cuit accompagné d’une sauce sucrée/salée
3- ma recette favorite
Les Lasagnes, d’ailleurs ils seraient intéressant de lancer un concours car je ne connais personne qui ait la même recette.
4 - ma boisson de prédilection
Le vin avec un penchant pour le rouge, plutôt terreux, genre Bordeaux mais ma préférence va vers les Côtes du Rhône avec lesquels on est jamais déçu. Un petit Vaqueras fera l’affaire, histoire d’accompagner le canard.
5 - le plat que je rêve de réaliser et que je n’ai toujours pas fait
Le foie gras
aux figues, pour rester dans la volaille ou bien une Socca que j’ai découvert récemment à Nice pour le Mai. Il paraît que ce n’est pas évident à cuisiner mais j’ai trouvé ça tellement bon que je vais tenter.
6 - mon meilleur souvenir culinaire
Un restaurant japonais qui m’a converti aux poissons crus où un habile cuisinier faisait danser le tofu comme un dieu et qui après deux ou trois saltos finissait sa course dans l’assiette entre deux gambas flambées.
*
Qui va se mettre à table maintenant :
Walp : même si je suppose qu’il doit trouver ce genre de chaîne indigeste.
Didou : juste pour avoir une idée de ce que j’aurais dans l’assiette quand elle m’invitera.
Anydris : pour avoir quelques détails sur la bouffe de sa cantine.
Cereal Killer : pour un certain goût amer.
*
*

samedi 7 juin 2008

Tout retourné

Il est bizarre ce mois de juin enfin, je parle pour moi. Je ne me sens pas au top de ma forme. Peut-être est-ce le temps maussade de ces derniers jours qui, par réverbération a infiltré mon morale ? C’est une excuse comme une autre ; d’ailleurs en ce moment (et ce n’est pas très bon), des excuses je m’en trouve des tas : pour ne pas me faire à bouffer, ne pas faire de sport, ne pas sortir, ne pas oser lui parler, etc… Il est possible que je sois saisi du syndrome d’adaptation avec quelque mois de retard. Pris par mon boulot et une nouvelle région, je ne me suis pas rendu compte de tous les changements que cela représentaient. Autour de ça, il y a ce garçon qui n’a pas caché son intérêt à mon égard mais pour qui je n’éprouve rien, une aventure chaude, très chaude mais d’un soir durant le festival, un flirt de quelques semaines fade, très fade qui est parti en sucette, mon postier (encore lui) qui me paralyse au point que je suis prêt à déposer un dossier à la cotorep, des « jeudi-vrogne » qui se multiplient (pas bon non plus ça), ce garçon de la rue Hoche d’une sensualité électrisante qui joue trop avec mon regard… Bref trop de choses en peu de temps que mon esprit analytique a du mal à gérer. Il y a peut-être un peu de solitude aussi, ça… on peut toujours le régler mais je n’ai pas envie de tomber dans le « prêt-à-baiser ». Oui, vraiment, il est bizarre ce mois de joint… oups, désolé, lapsus typographique.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...