lundi 26 septembre 2011

7

Pour répondre au tag de 3.0 (du 13 mai quand même !), voici ma contribution à cette chaîne que ce blogueur et celui-là peuvent poursuivre, s’ils ne le font pas, 10 ans de malheur s’abattront sur eux et leur descendance ; j’plaisante, je serai le dernier à leur reprocher de ne pas y participer. 

# 1 - C’est un secret un peu con, qui peut faire rire mais autant commencer par quelque chose de léger : j’ai horreur d’user la gomme de mon critérium. Cela prouve à quel point je peux être psychorigide parfois. Et, lorsque je le prête, pour contrebalancer ce trouble à la limite psychotique, je me contente de grincer des dents et fermer les yeux lorsque je vois l’emprunteur ôter le capuchon pour l’utiliser.

# 2 - J’ai peur du noir, depuis tout petit et je dors toujours les volets grands ouverts.

# 3 - J’ai la phobie des cafards, blattes et tout ce qui peut y ressembler ; je peux devenir hystérique et incontrôlable quand je vois une de ces bestioles.

# 4 - Je porte toujours quelque chose sur son envers, pour les raisons expliquées ICI. C’est généralement une chaussette car c'est ce qui se voit le moins et ce qui m’évite de passer pour un débile profond. # 4 bis - j’ai mes propres superstitions qui viennent d’un lointain héritage familial.

# 5 - Les drogues, alcools, médicaments (sauf le paracétamol) ont souvent un effet paradoxal chez moi et leur consommation peut me rendre complètement neurasthénique au point de mettre ma vie en danger.

# 6 - Je ne suis pas sociable et vivre en société me demande énormément d’efforts, il en va de même dans mon travail, mes relation avec les autres. Je crois que cela vient d’un manque d’estime et de confiance en moi que je n’arrive pas à solutionner.

# 7 - C’est moi qui ait volé l’orange du marchand.

vendredi 23 septembre 2011

No Comment

« Le luxe, ce n'est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité.» Coco Chanel - 

Source : j'me rappelle plus où j'ai trouvé ça ! 
 

samedi 17 septembre 2011

Encore une tôle !

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas que c’est difficile. » Sénèque -

Ma vie sentimentale est une sorte de course hippique, j’suis jamais foutu de miser sur le bon cheval et quand bien même je suis dans la course, il y a toujours un moment où je me prends une haie. Il y a des personnes comme ça, je les vois et je me dis : « Nico, il faut que tu fasses ou dises quelques choses ». Alors, je prends mon courage à deux mains, je me lance avec un formidable élan qui m’assure un super frontal contre le mur d’en face. La première fois que je l’ai vu, c’est à travers la vitre du boulot ; de son côté il y a peu de chance que le « Wow » qui s’est dessiné sur mes lèvres lui ait échappé. Quelques semaines après nous amènent à aujourd’hui où la situation se prête à lui parler tranquillement :

Moi : écoute, ne le prends pas mal surtout et ne te fâche pas, mais non seulement je te trouve super beau mais en plus tu as un de ces p’tain de charme.

(bon, j’sais quand on ne me connait pas, on peut trouver ça un peu direct… mais au moins la situation est posée :  pas de doute je suis PD).

Lui : [rire] c’est très gentil Nico, mais je ne suis pas homo
Moi : ah bon ?!? Depuis quand ?
Lui : [rire] en plus, je n’étais  ici que l’été pour aider ma Mère dans ses affaires. Ce soir, je rejoins ma copine dans l’Est de la France.
Moi : rho, la pauvre, elle va être triste quand elle va savoir
Lui : [rire]

Souvent, la dérision me permet de faire une sortie honorable, en gardant le sourire et donnant l’impression contraire de ce qui se passe à l’intérieur, c’est-à-dire une espèce d’ouragan dévastateur qui balaie fantasmes et espoir.  

 
Morrissey « Let me kiss you »

jeudi 15 septembre 2011

Déli-cieux instant



« Ce n’est que dans de rares occasions que chacun peut connaître quelques secondes limpides d’oublie et de rencontre, tout étant mis de côté silencieusement.
Le miracle est là et, nous regarde dans les yeux.»  
Henry Martinson -

lundi 12 septembre 2011

Salut les copains !!!

Salle de sport, septembre 2011 

Dans le vestiaire, mes yeux se posent d'abord sur Musclor n°1 qui parle alimentation avec Musclor n°2.
Musclor n°1 à un visage de minet attirant, un joli torse, de gros bras et une grande gueule proportionnelle à sa prétention. Après, quand on passe en dessous de la taille… bhein… c’est bizarre… c’est comme s’il avait oublié de muscler le bas… la fameuse bouteille d’orangina mais : à l’envers avec deux espèces de crayons à papier qui lui servent de jambes.
Musclor n°2 est un athlète accompli, très musclé, de partout lui. Il n’a loupé aucun muscle, tout est très saillant et à la vue de tous, ce qui représente son alibi pour le dispenser de dire bonjour quand il entre quelque part ou de s’excuser quand en contractant un triceps il bouscule quelqu’un.
Et puis, il y a moi… souvent amusé, un peu mauvais je dois avouer mais pas méchant, le muscle discret sous un tissu adipeux qui n’en a jamais fini de fondre.

Musclor n°2 :
j’ai changé d’alimentation, maintenant je mange 2,2gr de viande blanche par kilo de muscle.
Moi : [intérieurement] c’est ton boucher qui doit être content dis donc !
Musclor n°1 : moi, j’ai arrêté les fruits. C’est trop sucré, je pourrais grossir et cela pourrait nuire à ma masse musculaire
Moi : Oui, m'enfin bon, j’connais personne qui soit devenu obèse après avoir mangé trop de fruits
Musclor n°1 & n°2 : ????? [ en me regardant avec une expression qui avait tout l’air de signifier « pauvre mec »]

mardi 6 septembre 2011

Notre Paradis

Sortie : le 28 septembre 2011 Réalisé par : Gaël Morel Avec : Stéphane Rideau, Dimitri Durdaine, Béatrice Dalle, Didier Flamand, Jean-Christophe Bouvet, Raymonde Bronstein, Malik Issolah, Mathis Morisset...

vendredi 2 septembre 2011

No Comment

UNE SEMAINE AU BOULOT RÊVÉE ET IDÉALE

Source : Queer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...